Journal des répétitions du Prince Masqué 1

Page 1

Les sortilèges :

L’école des princesses, dirigée par Mademoiselle Bélépi, est ensorcelée. Le Prince masqué doit enquêter sur la personne qui se cache derrière tout ça.

Fantômes, grenouilles, craies changées en limaces, éruption de pustules… C’est un des premiers sujets sur lequel nous avons travaillé.

Un Minuit parle de ses improvisations :

Envolée de rideau et coup de théâtre !
Les rideaux de l’école s’envolent.
C’est le sujet de l’improvisation.
L’envie de voir des rideaux sortir d’un décor en 2D et de les faire voler comme des fantômes.
L’envie d’une musique décalée, genre ragtime. Finalement ce sera un tango.
L’envie que le rideau tombe sur Mademoiselle Bélépi qui se transforme en fantôme.
On essaie. On voit que ça va marcher.
Et surtout nous sommes enchantés des vocalises hasardeuses et fantomatiques de Madame Bellepi dansant un tango aveugle.
Joli clin d’œil à notre chère Castafiore !
Si nous aimons le théâtre dans le théâtre, nous adorons l’opéra dans l’opéra.

Cataracte
C’est le sujet de l’improvisation.
Notre idée est limite stupide, simpliste.
Nous sommes comme des enfants qui préparons une blague.
On va agiter vivement le tissus au dessus des spectateurs et la lampe éclairera tantôt le tissus par dessus, tantôt par dessous pour donner une impression de fin du monde.
Comme nous avons un peu honte de présenter une impro aussi légère qui nous a demandé un bout de tissu et une lampe torche et 2 seconde de test où nous étions mortes de rire, nous préparons une deuxième scène.
Bien appliquées, on découpe, on colle, on monte, on construit…
Croyez-le ou non le théâtre a choisi le morceau de tissus et la lampe torche.
Le théâtre est un dieu farceur.

Pustule
C’est le sujet de l’improvisation.
Oui tout suite nous voyons les doigts du spectacle Éclosion de la Fabrique à Chimères ou un beau travail de plasticien façon Philippe Gentil…
Oui, mais mais mais on n’arrive pas
Oui, mais mais mais la marionnette ne tient pas
Oui, mais mais mais on a laissé filer le temps
Il faut quelque chose, n’importe quoi. Tiens ce pompon rouge fera l’affaire.
La scène n’existe pas. Il n’y a rien à part ce pompon.
Soudain, quand le prince masqué saisit la pustule, celle-ci s’agite et se met à crier !
Pourquoi ? Comment c’est venu ? On ne sait pas trop mais c’est drôle.

o

o

Revenir à la page précédente                   ou                     Tourner la page

                        Retour au sommaire

o

o