Un Rôle pour la Montespan

 

AFFICHE Un Rôle pour la Montespan.inddCréation originale des Minuits
Lors des Escapades de Bellegarde au XVIIIe siècle
Spectacle participatif aquatiquo-baroque
Créé avec 40 habitants de Bellegarde, l’association de danse paysanne Le Club la Joie de vivre et de danse moderne Bell’ Evasion
Samedi 16 septembre 2017 à partir de 21h45
Au Château de Bellegarde
Déambulation en extérieur
Final avec un feu d’artifice
Entrée gratuite

 

De nouveau, nous créons un spectacle participatif de grande envergure pour les Escapades de Bellegarde au XVIIIème siècle.

C’est avec une quarantaine d’habitants et avec délice que nous avons imaginé une plongée dans un univers aquatiquo-baroque, inspiré par la comédie ballet, les Amants Magnifiques de Molière.

 

Le thème :
Nous mettons en scène une grande répétition.
Nous avons imaginé que la troupe de l’Illustre Théâtre se rendait à Bellegarde pour faire répéter Madame de Montespan dans son rôle de Vénus dans les Amants Magnifiques. La comédie ballet doit être présentée à Versailles, et Louis XIV y danse. La Montespan veut être à la hauteur du rôle qu’on lui a confié. Tout Bellegarde , la troupe de Molière et même Lully sont à pied d’œuvre. Pourvu que la marquise brille dans son rôle !

 

Le spectacle :
Nous vous invitons à un voyage dans le temps.
Ce voyage débute au pied de grandes portes avec la rencontre de Nérée, Salacie ou Janus, personnages mythologiques, qui vous invitent à entrer dans le spectacle.
Sur le parvis du Château et dans les jardins, tout le monde s’affaire. C’est la grande répétition des Amants magnifiques. On fabrique, on coud, on s’amuse, on cherche, on crie, on compose, on essaie… On retrouve Lully, Molière, Madeleine Béjart, la Montespan mais aussi un personnage de comedia dell’ arte, des allégories marines, des pêcheurs, des poissons, des tritons, Neptune, Éole, sans oublier les bellegardois !
Le tout sur une toile de fond exceptionnelle : le Château de Bellegarde.
Les spectateurs se promènent de scène en scène, au son d’une musique électro.

Madame de Montespan va paraître et dire sa réplique sur le perron du Château. Tous les regards se tournent vers elle.
Le feu d’artifice est tiré.
C’est la scène finale, l’apothéose baroque.

 

La didascalie qui nous a inspirée pour la création de ce spectacle :
Le théâtre s’ouvre à l’agréable bruit de quantité d’instruments, et d’abord il offre aux yeux une vaste mer, bordée de chaque côté de quatre grands rochers, dont le sommet porte chacun un fleuve, accoudé sur les marques de ces sortes de déités. Au pied de ces rochers sont douze tritons de chaque côté, et dans le milieu de la mer quatre Amours montés sur des dauphins, et derrière eux le dieu Éole élevé au-dessus des ondes sur un petit nuage. Éole commande aux vents de se retirer, et tandis que quatre amours, douze tritons, et huit fleuves lui répondent, la mer se calme, et du milieu des ondes on voit s’élever une île. Huit pêcheurs sortent du fond de la mer avec des nacres de perles, et des branches de corail, et après une danse agréable vont se placer chacun sur un rocher au-dessous d’un fleuve. Le chœur de la musique annonce la venue de Neptune, et tandis que ce dieu danse avec sa suite, les pêcheurs, les tritons et les fleuves accompagnent ses pas de gestes différents, et de bruit de conques de perles. Tout ce spectacle est une magnifique galanterie, dont l’un des princes régale sur la mer la promenade des princesses.

Les Amants magnifiques (extrait du prologue), Molière, 1682.
Texte complet ici

 

Musique du spectacle :
C’est une musique électro. Elle a été créée à partir de samples de compositions de Lully et de bruits d’eau.
Lully Sampling

 

Croquis de préparation :

 

La fabrication des décors :